Portrait du cercle scolaire de Courtepin.

Environ quatre-cents écoliers travaillent quotidiennement dans nos classes. Ils sont répartis approximativement en trois quart d’élèves romands et un quart d’élèves alémaniques. En plus du bilinguisme traditionnel (français- allemand), notre école bénéficie d’une richesse culturelle diversifiée, puisque de nombreuses nationalités sont représentées parmi les enfants.

Infrastructures : L’école compte à ce jour cinq pavillons occupés par des classes enfantines et primaires, une classe de langue, des salles d’appui, un bureau administratif, deux bureaux pour les services auxiliaires scolaires (logopédie et psychologie), le bureau du coordinateur scolaire, une salle des maîtres, des salles ACT, une salle ACM, un local informatique, une salle de conférence, une bibliothèque et un local d'accueil extra-scolaire.

La halle de gym, les terrains de foot et de basket sont également utilisés par les sociétés du village.

La place de jeu est répartie en plusieurs endroits au sein du complexe. Elle permet aux enfants des écoles comme aux plus petits de :

  • S’amuser ...
  • Se dépenser ...
  • Développer des aptitudes motrices...

Il y a même un amphithéâtre qui jouxte le pavillon D. Juste à l’arrière du pavillon C, les classes ont la possibilité de cultiver et d’étudier légumes et plantes diverses dans le jardin potager, d’observer et de se familiariser avec le faune et la flore de l’étang.

Notre école possède également un four à pain construit à l’ancienne. En 1982, les élèves de Jean-Marie Zosso se lancèrent dans la construction d’un four à pain. Pour une telle œuvre, les enfants ont dû se familiariser avec les métiers manuels de la construction et ont appris à utiliser les ressources de la région. En effet, ils sont allés eux-mêmes ramasser les pierres au bord de la rivière, ils ont utilisé de la molasse, des baguettes de noisetier pour la voûte du four ainsi qu’un mélange de terre et de paille pour solidiXer l’édiXce. Les tuiles recouvrant le toit du four ont été récupérées chez un habitant de Courtaman. Jean-Marie Zosso a récemment rénové le four à pain, qui est à nouveau en service.

Fonctionnement : En dehors des leçons traditionnelles dispensées dans les classes, les formes de travail varient régulièrement. En voici quelques exemples :

Echanges bilingues : Certaines classes de 5H à 8H bénéfcient de la présence d’enseignants alémaniques dans l’école en effectuant ponctuellement des échanges. Les élèves des deux sections travaillent, collaborent et jouent ensemble lors des journées sportives et jeux organisées chaque année.

Spécialisation des enseignants : Afin de gagner en efficacité, certains enseignants effectuent des échanges de compétence, notamment avec l'anglais mais aussi d'autres domaines. Ce procédé permet également aux élèves de s’habituer à un autre enseignant et de gagner en autonomie. Les enseignants peuvent ainsi travailler chaque thème plus en profondeur.

Décloisonnement : Quand le besoin se présente, des élèves de classes différentes peuvent être regroupés pour l’une ou l’autre.

Environnement : Les élèves sont responsables du ramassage des déchets dans la cour et de les trier quotidiennement (poubelles de tri à disposition). Ils sont ainsi sensibilisés à la problématique de la pollution de l’environnement.

Bus scolaire : Les enfants de Wallenried bénéficient d'un service de bus scolaire pour les trajets.

Devoirs surveillés : Les parents le désirant ont la possibilité d'inscrire leurs enfants au service des devoirs surveillés.

Agenda
31.05.18 07:50 - 01.06.18 15:15